Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

"Héroïne"

Publié le par Sylvain Lambert-Virgili

Jeunes gens en quête d'identité,
de l'autre, de personnalité,
jeunes paumés en plein naufrage,
homme sans ressort et sans rage.

Vous tous habitants de l'oubli,
les ignorés, les exclus de la vie,
vous sans croyance et sans bible,
vous tous êtes ma cible.

Vivant mais déjà presque morts,
déambulant vos pauvres corps,
rien de l'existence à désirer,
sans idée fixe, vide de pensée.

Vous êtes prêts, êtes ma proie,
moi qui plane au-dessus des toits,
depuis longtemps je pense à toi,
même si tu ne me connais pas.

Quand l'ombre gagne, je fais ma place,
sans pitié je reste de glace,
j'affute mes armes et mes piqueurs,
sans amertume, sans rancœur.

Comme un aigle je fonds sur vous,
j'anesthésie vos corps de fous,
sans solutionner vos problèmes,
peu à peu à moi tu t'enchaînes.

Comme à une bouée, à un sauveur,
tu te prostitues à mes dealers,
à tous ceux que je commandite,
que je récompense au mérite.

Allez viens comme un fruit mur,
toi lycéenne au sang si pur,
emplie tes veines du nectar,
qui te transporte vers le cauchemar.

Je suis si blanche et si douce
que je t'emmène sans que tu tousses,
à moi tu te convertis aujourd'hui,
tu m'appartient, j'ai pris ta vie.

Un poème à ceux que ces substances interdites ont emporté loin de nos vies. Ceux que l'on ne voit pas, que l'on ne voit plus, ceux qui perdus s'adonne et se délecte de cette came infecte...

Commenter cet article