Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

"Infirmière"

Publié le par Sylvain Lambert-Virgili

Elle est bien jeune, bien jolie,
ce bout de femme, ce tout petit,
comme une vierge vêtue de blanc,
immaculée de tous les sangs.

Qu'elle soit civile ou militaire,
elle se dresse contre les meurtrières,
au regards fous, aux mains de pierre,
pour préserver des cimetières.

Elle reste celle que l'on contemple,
bien désarmé par la douleur,
celle qu'on appelle de gestes amples,
pour réconforter nos cœurs.

Elle est celle dont on ne parle pas,
de celle qui donne de sa vie,
pour qui dans l’ombre et ici bas,
on vaut beaucoup plus qu'un lit.

Que ce soit celle qui nous endort
ou bien celle qui surveille nos corps,
dans son habit de lumière,
elle veille jusqu'à nos paupières.

A domicile, à l'hôpital,
de France ou internationale,
pour une piqûre ou pour bien plus,
pour elle il n'y a pas d'invendus.

Sur un brancard, sur une civière,
dans une clinique, dans les chaumières,
on rêve, on s'abandonne à l'infirmière,
confiant en son regard de mère...

Un poème en hommage à celle que l'on appelle de tous nos vœux lorsque l'on est dans la douleur... Une chanson si belle de JJG qui illustre bien mieux que mes quelques mots la noblesse de coeur de celles qui veillent nos peurs.

Commenter cet article