Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Une dernière tribune sur l'ouverture d'esprit...

Publié le par Sylvain Lambert-Virgili

Dimanche prochain, le premier tour des élections municipales aura levé son voile et livré son verdict. Qu'en sera-t-il ? Aujourd'hui, toutes suppositions sont fortuites.

Depuis le démarrage de cette campagne, j'ai toujours affirmé mon soutien envers Jean-Pierre Mangiapan. Je l'ai toujours maintenu et cela m'a valu quelques calomnies, quelques commentaires acerbes et comme je pense être quelqu'un de parfaitement honnête intellectuellement, je n'ai jamais supprimé une seule de ces remarques, ce qui n'est pas le cas de certains qui préfèrent la censure quand cela ne leur convient pas.

Je suis personnellement engagé sur le marché de l'emploi de Villefranche et pour les villefranchois. (Je précise pour les suspicieux que je ne fais pas partie des employés de la commune et que mon action ne coûte pas un centime d'euros aux contribuables villefranchois.)

Etant engagé dans la démarche visant à pouvoir offrir des emplois en priorité aux villefranchois, il me paraissait essentiel d'échanger avec chaque candidat autour de leur action sur ce sujet que j'estime crucial.

Bien évidemment, j'ai souscris aux projets de l'actuelle majorité dans les futurs projets car ils garantissent une manne d'emploi importante et vitale.

Néanmoins, j'ai donc contacté personnellement les deux autres candidats : Christophe Trojani et Cédric Cirasa. Je précise bien de façon directe et non pas par leur permanence, car je souhaitais un contact direct.

Pour ce qui est de Cédric Cirasa, j'ai eu plaisir à le rencontrer personnellement et évoquer avec lui les mesures qu'il comptait mettre en oeuvre. Bien que son programme soit encore nébuleux et manque quelque peu de vision à long terme sur ce domaine particulier, son accueil fut chaleureux et la discussion intéressante. Même si nous n'avons pu nous entendre sur certains points, il parait néanmoins conscient de cet enjeu.

J'aimerai pouvoir en dire de même avec Christophe Trojani, mais ce monsieur qui prétend devoir être un maire à temps plein, de tous les villefranchois et malgré plusieurs demandes de contact, je reste sans réponse de sa part. Alors, plusieurs options apparaissent : soit il estime que discuter de l'emploi n'est pas une priorité pour lui et que Pôle Emploi est le seul maître en la matière, qu'il n'y a rien d'autre à faire, soit discuter avec quelqu'un qui ne lui est pas nécessairement favorable lui apparaît comme quotité négligeable.

La première hypothèse me paraissant irresponsable, je penche aisemment pour la seconde, ce qui indique que pour notre grand chirurgien, il y a deux types de villefranchois, ceux qui sont pour lui ou ceux qui sont contre lui. Cela traduit des méthodes de l'ancien régime, plutôt kolkhoziennes et me permet facilement d'imaginer ce que serait la suite de son élections, une très belle chasse aux sorcières où il favoriserait ceux ayant affiché leur soutien et délaisserait les autres. En tout état de cause, cela traduit une certaine étroitesse d'esprit.

Pour ma part je pense que tout dialogue et qui plus est un dialogue contradictoire permet de s'enrichir, certainement a-t-il la science infuse et préfère-t-il en matière d'emploi se référer à ceux qui dans sa liste ou ses soutiens ont refusé de voter en première session les contrats d'avenir pour dix jeunes villefranchois.

Il est donc très clair sur les choix que nous allons devoir faire et sur ce point très précis que trois options s'offrent à nous : Une clairement engagée vers des projet à 3 ans permettant de réduire de 25% le chômage des villefranchois celle de JeanPierre Mangiapan, Une qui n'a pas de projet précis dans ce domaine mais pour qui cela reste une préoccupation certaine, celle de Cédric Cirasa, et une dernière qui ne se repose que sur le Comté niçois, la Métropole en espérant que ceux ci sauveront Villefranche en leur abandonnant toutes prérogatives et surtout ne s'engageant pas dans des emplois réservés aux Villefranchois, celle de la chaise vide : Christophe Trojani.

Dans une semaine cher amis villefranchois vous aurez fait votre choix pour le premier tour, le suffrage vous appartient et n'appartient pas à quelconques localités voisines, il vous engagera personnellement, mais en aucun cas vous ne pourrez dire : Je ne savais pas, je ne pensais pas que....

Villefranche peut garder son âme et son destin entre ses mains ou bien on peut le donner en pâture à l'ogre métropolitain. A vous de choisir mais réfléchissez bien avant d'accorder votre suffrage.

Pour ma part j'ai fait mon choix pour l'indépendance de ma commune, celle de mon coeur et d'une vie.

Commenter cet article

Sylvain Lambert-Virgili 17/03/2014 19:30

Voyez vous vous êtes aveuglés par votre partisianisme et c'est cela que je trouve affligeant. Ce que j'affirme et relate n'est que le reflet de la vérité. Maintenant vous préférez les commentaires de ceux qui ce confondent en injures notamment au sortie d'école un candidat Christophe Trojani qui perd ses nerfs et se permet au nom de rien du tout de prendr à partie des parents d'élèves... Voyez vous moi je trouve cela affligeant et navrant et si il y a bien une chose que je souhaite au plus profond de moi pour ma commune c'est que le pseudo brillant chirurgien retourne a Gayraud et nous laisse tranquille qu'il aille faire la cour à ses amis Christian et Eric et surtout qu'il ne soit plus à Villefranche. Je le combattrai autant que vous si vous aviez un peu de courage de mettre en toute lettre votre nom Mais que vous manque-t-il ? Ah oui peut être du courage. Je vous laisse là où vous le méritez dans le caniveau.