Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

"De là où l'on vient"

Publié le par Sylvain Lambert-Virgili

Avant tu étais là pour me guider

On s’est parfois étonné
Tu étais une petite brune peu maquillée
Je t’ai tout de suite aimé
Je t’ai parfois fait pleuré
Mais ensemble on restait
Jamais on ne disait plus jamais

Je n’étais pas celui que tu rêvais
Parfois maladroit ou mal inspiré
J’aimerai tant revivre nos préliminaires
Ceux des possibles où j’espérai te plaire
Je viens d’une région où l’on parle fort

Où l’on ne met en avant que des éphémères
où l’on cache les chagrins qui nous dévorent
Je viens d’une région de ciel et de mer
Où l’on croit toujours au mauvais sort
Et même si l’on reviens toujours au même port
On choisit seul à la croisée des chemins.

J’ai la quarantaine bien tassée
Je sais par où l’on est passé

On m’a beaucoup jugé, critiqué ou condamné
Mais personne pour savoir ce qui au fond m’habitais
Pour beaucoup maigre sont mes qualités
Aujourd’hui peu m’importe les quolibets
J’aimerai juste revivre nos préliminaires

Ces temps où seul je pouvais te plaire
Aujourd’hui je maudis ce jour où l’on t’enterre

De là où je viens on ne peux me comprendre
Ceux qui s’agite sans peur de se méprendre
Seuls ceux qui ont éprouvé la grande douleur
Peuvent prétendre savoir ce qu’il y a dans mon cœur
Après la tempête je suis rentré à mon port
J’ai retrouvé tous ceux qui parlent fort
ceux qui s’agite sans peur de se méprendre
Mais qui ne peuvent me connaitre ou me comprendre.
A tout jamais nous sommes réunis par le même lien
De la vie ou de la mort, bien plus fort
Je sais qu’on se retrouvera aux aléas du destin
Cette envie qui m’habite, chevillée au corps

Je te retrouverai de là où l’on vient.

Commenter cet article