Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

"Mais je ne suis que moi ?"

Publié le par Sylvain Lambert-Virgili

A cette heure tardive de la nuit, tu ne quittes pas mes pensées,

Aussi ma tendre Nathalie, je prends ma plume et couche mes mots sur papier,

Mon cœur est gros et froid, malgré la chaleur de l’été,

Quoiqu’il m’entoure ou se passe, je ne pense qu’à toi.

Même si je ne suis que moi,

J’ai envie de te le dire, ne t’en fait pas,

Je serai bientôt tout près de toi,

Et j’espère que par mon amour tu seras fière de moi.

Dans ces moments où l’on doit se battre pour pouvoir s’élever,

Je sais que je passe de longues heures loin de notre foyer,

Que même si cela est dur, ce que je fais je le fais pour toi,

Aussi je l’espère, je t’en conjure, surtout ne m’en veux pas.

Même si je ne suis que moi,

J’ai envie de te dire ne pleure pas,

Dès que je rentrerai, je te serrerai tout contre moi,

Et je suis sûr mon amour que cela nous renforcera.

Dans ces moments où la maladie a choisi de te frapper,

Par la douleur, l’injustice, la violence que tu as dû endurer,

Tu es combattante et guerrière, bien décidée à gagner,

Une lutte interne, dont toi seule a le secret.

Même si je ne suis que moi,

Je n’étais pas digne de toi,

Je n’ai pensé qu’à moi,

Pourquoi la douleur ne m’a-t-elle pas prise moi ?

Mon tendre amour, ma douce Nathalie, je voudrais te confier,

Tu es ce qui m’est arrivé de meilleur, tout ce dont je rêvais,

Même si je me suis mal conduit, même si je me suis égaré,

J’aimerais tant t’aimer une dernière fois.

Mais je ne suis que moi,

Je sais que tu ne reviendras pas,

Le temps t’emporte, ainsi que nos larmes, nos professions de foi,

J’espère que là où tu t’en vas, même loin, on se retrouvera.

Commenter cet article