Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

"S'il fallut qu'ils s'aiment"

Publié le par Sylvain Lambert-Virgili

Apparu son visage, les courbes de son corps
Et puis l’imaginaire fantasma ses trésors
S’il n’était timide, il aurait pu lui parler
Mais comment lui traduire le fond de ses pensées ?

Il rêve d’un avenir où ils auraient tout réussi
Même s’il faisait des fautes, il avait des songes aussi

Tout toujours partager, oublier les rides du temps
Mais il n’était qu’un homme, ce n’était pas suffisant.

S’il fallut qu’ils s’aiment, simplement s’aimer
Peindre leurs vies en bleu
Passer d’hiver en été
S’il fallut qu’ils s’aiment, simplement s’aimer
Ils auraient fait de leur terre, un havre de paix.

Puis vinrent les premiers sangs, les vents mauvais

Les larmes et les pleurs qu’ils ont versés
Destin parfois cruel, ils ne sont épargnés

D’aucune douleur, même de cruauté.

Heureusement que les enfants rehaussent les cœurs
Dans les difficultés, ce sont eux qui effacent les peurs
Mais peuvent ils par leurs sourires étancher les malheurs
Sauront-ils sortir indemne de la douleur.

S’il fallut qu’ils s’aiment, simplement s’aimer
Peindre leurs vies en bleu
Passer d’hiver en été
S’il fallut qu’ils s’aiment, simplement s’aimer
Ils auraient fait de leur terre, un havre de paix.

S’il fallut qu’ils s’aiment, simplement s’aimer
S’ils avaient pu changer la donne
Pour tout recommencer
S’il fallut qu’ils s’aiment, simplement s’aimer
Ils auraient profité de chaque seconde
Pour ne rien regretter.

Commenter cet article