Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Elle avait

Publié le par Sylvain Lambert-Virgili

C’est quand tu ne le recherche pas

Que l’amour parvient jusqu’à toi
Contrat longue durée, on sait jamais
Même pour ceux qui disent avoir déjà donné
Ça peut durer un jour, peut-être pour toujours
J'étais sûr que je ne serais pas déçu
En la voyant ce soir là, j’ai su

Qu’elle avait ce je ne sais quoi appelé amour

Elle avait ce pétillant à te faire vaciller
Une seconde dans ses bras, c’était déjà gagné
Et quand dans l’ombre nos corps s’enlaçaient
Toutes nos discordes disparaissaient.

Avant elle, je rêvais de solitude
D’une vie futile, faites d’habitudes

Comment imaginer qu’elle puisse m’hameçonner
Moi le dandy, libertaire, égocentré
Un seul baiser aura suffit pour me confondre

A son amour, je ne pouvais que répondre
Souvent en un instant chavire ton cœur
Quand la femme arrive dans tes heures

Elle avait cette différence à laquelle on se soumet
Une seconde dans ces yeux me suffisait

Même si parfois l’orage menaçait
C’était sûr, à jamais on était lié

Ma vie n’avait aucun sens

 

C’est souvent après que l’on y pense
Tu avais donné une direction à ma vie
Peut être trop, je t’ai trahi
Pour une simple histoire d’envies
Jamais je n’aurai cru que j’aurai failli
Nos absences furent des nébuleuses
Pour une histoire de cul, pas d’happy end heureuse

Elle avait ce je ne sais quoi, qui manque à ma vie
Cette seconde s’est perdue dans ta putain de maladie
Nos corps sont devenus des étrangers
Par ma faute sont arrivés les temps des regrets

Elle avait tout ce qui me manquait
Cette seconde d’avance faisant la différence
Sans toi, aujourd’hui les draps ne sont plus froissés
Mais ton étoile me rappelle, qu’à jamais nous sommes liés nous sommes liés.

Commenter cet article